Zelda, reine de Paris : la véritable histoire du chien le plus chanceux du monde

Je viens de terminer la lecture de Zelda, reine de Paris :la véritable histoire du chien le plus chanceux du monde et voilà que je me pose la question à savoir pourquoi je m’évertue à lire des histoires qui parlent de chiens, moi qui les aime profondément, alors que je sais très bien à l’avance que lorsque je tournerai la dernière page du livre, j’aurai les yeux pleins de larmes. Et comme de fait, cette fois-ci n’a pas fait exception. Mais ces quelques larmes en valurent la peine.

J’ai beaucoup apprécié ma lecture non seulement parce que j’ai pu découvrir l’histoire de cette fabuleuse Zelda, chienne bien particulière, mais aussi parce que ce fut l’occasion pour moi de découvrir un homme et un journaliste de talent : Paul Chutkow.

Je préfère vous avertir tout de suite, ce n’est pas le livre sur la vie de Zelda que vous allez lire. Le prétexte de l’histoire fabuleuse de ce chien sert surtout de toile de fond à l’auteur pour faire un rapide récit de quatorze années de sa vie, quatorze années envahies, certes, par la présence de Zelda.

Le parcours débute en Inde, où Chutkow est dépêché comme journaliste politique. C’est là qu’il découvre Zelda, chien errant parmi des milliers dans ce pays et que la fabuleuse histoire du chien le plus chanceux du monde débute. Commence alors le récit des quatorze années dans la vie de ce journaliste qui rêve de faire des chroniques culturelles. Les péripéties nous amèneront de l’Inde en France, en Sardaigne pour finalement aboutir en Californie, dans la région des vignobles de Napa.

Si vous décidez d’embarquer dans ce récit de vie, vous découvrirez une chienne fidèle qui n’a pas froid aux yeux, qui fait des coups d’éclats mais sait aussi se comporter comme une princesse et qui saura surtout très vite gagner une place dans le cœur de tous les gens qu’elle rencontre. Vous découvrirez aussi le parcours d’un journaliste talentueux et de ses rencontres les plus marquantes. Je gage même que vous irez fureter pour trouver ses articles ou encore ses portraits d’artistes, notamment celui du monstre sacré du cinéma français : Gérard Depardieu.

Disponible aux Éditions Nil (2013), 272 pages. 42,95 $ – 18 € 

http://revuepatteslibres.blogspot.ca

Image

Auteur : Paul Chutkow

Traduction : Marie-Hélène Sabard

Illustrations : J.-C. Suares

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s