Solitude Project 2

Au revoir mon ami

Au revoir, quittons-nous en silence.
C’est bien mieux, ainsi, plus tendre aussi.
J’ai passé le temps des espérances
Orgueilleuses et des amours transis.

Je te quitte, adieu, ami fidèle,
Ami, que je porte dans mon coeur.
La séparation n’est pas cruelle
Qui promet une rencontre, ailleurs.

Evitons les mains, le mot suprême.
Sans chagrin, sans froncer les sourcils.
Quoi, mourir n’est pas un vrai problème.
Vivre — hélas — n’est pas nouveau, aussi…

Goodbye, my friend, goodbye

Goodbye, my friend, goodbye
My love, you are in my heart.
It was preordained we should part
And be reunited by and by.

Goodbye: no handshake to endure.
Let’s have no sadness — furrowed brow.
There’s nothing new in dying now
Though living is no newer.

/home/wpcom/public_html/wp-content/blogs.dir/85c/33203866/files/2015/01/img_0153.jpg

Texte : Sergeï Essenine
Photo : OPP

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s