Antonio Gamoneda ~ Stèles

Dans le vide de Dieu, ah ! colombe de vie je t’obligeai à la lecture du silence. Et tu étincelais d’un feu vif. Tu es corps entre deux abîmes, bleue entre deux morts, entre deux langues de terre. Ah ! colombe ultime, il va être novembre. Vers l’immobilité du gris lié par un oiseau de […]

https://enjambeesfauves.wordpress.com/2016/01/31/antonio-gamoneda-steles/

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s